🌳Un arbre est planté par évaluation et par achat ! En savoir plus...
0 0

L'articulation de l'épaule

Épaule L'articulation de l'épaule constitue le lien mobile entre l'omoplate et l'humérus. De toutes les articulations à rotule du corps humain, c'est l'épaule qui est la plus mobile, lorsqu'elle est en bonne santé. En effet, elle est maintenue surtout par la coiffe des rotateurs, ce qui fait que sa « marge de manœuvre » n'est presque pas affectée par l'ossature.

De plus, si l'on bouge l'omoplate, c'est toute l'articulation de l'épaule qui peut changer de position. Le bras et la main peuvent ainsi prendre de nombreuses positions différentes, ce qui vous permet d'effectuer les tâches les plus diverses.

Les formes graves d'arthrose de l'épaule sont heureusement assez rares. Toutefois, cette partie du corps humain est relativement vulnérable aux maladies d'origine infectieuse. Des douleurs importantes et des troubles fonctionnels peuvent survenir suite à une fissure de la plaque de muscles et de tendons, qu'elle soit d'origine accidentelle ou dégénérative. Autre problème fréquent : la bursite sous-acromiale, une irritation des muqueuses au niveau de l'articulation de l'épaule.

Problèmes aux épaules

C'est en général lorsque des problèmes à l'épaule se manifestent que nous réalisons combien l'articulation de l'épaule participe à chaque poignée et chaque mouvement du tronc. A cause de sa structure exceptionnelle, celle-ci fait toutefois partie des articulations les plus exposées aux blessures et aux surcharges. Nous citons ci-après les maladies de l'épaule les plus fréquentes et vous expliquons comment elles sont diagnostiquées et traitées.

Syndrome de conflit sous-acromial

Chez les personnes atteintes du syndrome de conflit sous-acromial (également appelé syndrome d'accrochage sous-acromial), l'espace naturellement étroit situé entre la tête humérale et l'acromion rétrécit de manière anormale, coinçant ainsi le tendon du muscle supra-épineux, qui passe sous l'acromion. Ce syndrome touche surtout les personnes effectuant souvent des travaux en gardant les bras au-dessus de la tête, que ce soit dans le cadre professionnel ou au quotidien. Outre les sollicitations excessives chroniques, les modifications au niveau de la tête humérale ou des dépôts calcaires peuvent également être à l'origine de ce problème. La pression excessive provoque une inflammation qui affecte la plupart du temps non seulement le tendon, mais aussi la bourse séreuse du tendon. Si le tendon est soumis à une charge trop forte, des déchirures voire des ruptures du tendon peuvent en résulter. Problèmes typiques : Douleurs intenses lorsque la personne écarte le bras Lorsque la maladie atteint un stade avancé, la personne atteinte éprouve des douleurs même lorsqu'elle se repose. Ces douleurs l'empêchent de dormir car aucune position ne pourra la soulager.

Tendinite calcifiante de l'épaule

En cas de tendinite calcifiante de l'épaule, du calcaire s'accumule la plupart du temps dans les tissus mous situés dans la région de la coiffe des rotateurs. Ce phénomène est souvent dû à des troubles de la circulation sanguine dans la région située entre les muscles et les tendons. Conséquence possible : le tendon touché peut se coincer, provoquant ainsi des douleurs. En fonction de la consistance du calcaire, ces dépôts peuvent également éclater. Leur contenu se répand alors dans les tissus avoisinants, déclenchant ainsi une réaction infectieuse. La personne ressent alors de violentes douleurs et doit être immédiatement soignée. Problèmes typiques : Souvent, il s'agit de douleurs survenant par intervalles, et pouvant s'estomper pendant une période assez longue, puis réapparaître sous une forme plus violente. Douleurs à chaque mouvement des bras ; si on essaie de lever le bras au-dessus de la hauteur de l'épaule, les douleurs deviennent insupportables.

Fissures au niveau de la coiffe des rotateurs

La coiffe des rotateurs se compose de quatre muscles et de leurs tendons et s'étend au-dessus de la tête de l'humérus. Lorsque l'on écarte le bras, la coiffe des rotateurs assure le centrage de la tête de l'humérus au milieu de la glène. Les fissures sont souvent dues à des modifications d'origine dégénérative. Les sportifs de haut niveau pratiquant une discipline exigeant de garder les bras au-dessus de la tête ne sont donc pas les seuls à être exposés à ce problème. En effet, il touche aussi souvent les personnes âgées. Chez ces dernières, l'élément déclencheur est souvent un petit accident. Par exemple, le problème peut survenir lorsqu'elles amortissent une chute en tendant un bras. Il peut s'agir de microfissures mais également de vastes fissures de l'ensemble de la coiffe des rotateurs. L'articulation scapulo-humérale est très souvent touchée. Si cette fissure n'est pas traitée, elle augmentera de volume. Problèmes typiques : La personne ressent des douleurs lorsque l'angle formé par le bras écarté est compris entre 70 et 120 °. Elle souffre aussi la nuit et ne peut pour ainsi dire plus se coucher sur l'épaule malade. A un stade avancé, le bras perd progressivement de sa force, la mobilité est réduite.

Arthrose de l'épaule

Comme toutes les articulations, les couches de cartilage de l'épaule peuvent elles aussi être atteintes d'arthrose. Il s'agit ici d'une dégradation dégénérative du cartilage. Dans le pire des cas, on assiste à une perte fonctionnelle totale de l'articulation touchée. Les modifications dues aux inflammations sont aussi très fréquentes. L'arthrose peut toucher aussi bien l'articulation dans son ensemble que l'articulation acromio-claviculaire (il s'agit de la partie comprise entre l'extrémité extérieure de la clavicule et la tête humérale). Problèmes typiques : douleurs liées au mouvement s'accentuant au fil du temps, sensation de raideur et douleur, surtout le matin, après le lever. Si l'articulation acromio-claviculaire est touchée, la personne ressent typiquement une douleur à chaque pression. Il est très douloureux de soulever latéralement le bras et de le passer par-dessus la tête, mais aussi de toucher l'autre épaule.

Le bon matelas en cas de problèmes d'épaule

Lorsqu'on souffre de problèmes au niveau de l'épaule, il est particulièrement important de ne ressentir aucune douleur en position allongée. Il est possible d'arriver à ce résultat en adoptant une position orthopédique correcte. Ici, il faut surtout que l'épaule puisse s'enfoncer de façon optimale dans le matelas. Il existe trois facteurs importants ici. Parfaitement combinés, ces facteurs permettent de mettre l'épaule dans une position détendue et correcte d'un point de vue orthopédique pendant que la personne dort : Matelas, sommier à lattes et oreillers.

Matelas :

Pour soulager l'épaule, il est important d'avoir un matelas souple au niveau de la zone des épaules, zone dans laquelle l'épaule pourra s'enfoncer sans problème.
La colonne vertébrale forme ainsi une ligne droite lorsque vous êtes couché en position latérale.

Sommier à lattes :

Si le sommier est trop dur au niveau des épaules, l'épaule ne pourra pas bien s'enfoncer dans le matelas. Il est donc important que le sommier soit doté d'une zone de confort pour les épaules et que les lattes soient cintrées au niveau des épaules.

Oreillers :

Si l'oreiller est trop plat, la position de la tête est trop basse. Conséquence : l'épaule doit s'enfoncer très profondément dans le matelas. Pour les personnes ayant des épaules larges, cela n'est pas chose aisée. Il convient donc de faire en sorte que la tête repose plus haut, afin d'éviter toute « cassure » entre le buste et la nuque. Les oreillers ergonomiques sont parfaits pour cela.


Cet article est destiné à votre information générale uniquement et ne doit pas servir de base à l'autodiagnostic ou à l'autotraitement. Bien entendu, celui-ci ne peut pas remplacer une visite chez le médecin.

Découvrez ici directement notre gamme

Système de couchage

Voici notre système de couchage : La combinaison d'un module de suspension spécial et d'un matelas en latex naturel ultra souple sélectionné pour une adaptation parfaite à votre corps et une position allongée sans points de pression.

chargement

Un moment s'il vous plaît